HISTORIQUE

A l’initiative du Dr Byang KATO, alors Secrétaire Général de l’AEA (à l’époque AEAM, Association des Evangéliques d’Afrique et de Madagascar), l’Assemblée Générale de l’AEA tenue à Limuru  (Kenya) en 1973 avait pris la résolution de créer deux facultés de théologie évangélique en Afrique, l’une pour l’Afrique francophone et l’autre pour l’Afrique anglophone. Le but de la création de ces deux facultés était surtout de préparer les responsables pour répondre à la croissance rapide des églises en Afrique, les mutations sociales et culturelles postindépendances, la prolifération des sectes, la pauvreté, etc.

La décision a été prise de commencer par l’Afrique francophone car les besoins étaient plus pressants dans cette partie. Après quelques missions de prospection dans certains pays, la République Centrafricaine fut retenue comme le lieu d’installation de cette nouvelle faculté. En 1974, le gouvernement centrafricain a agréé la nouvelle institution suivant le décret présidentiel nº 74/025 du 27 février 1974. C’est en 1977 que la FATEB a ouvert ses portes en accueillant les premiers étudiants venus de plusieurs pays francophones.  

Pendant ses quarante années de ministère de formation, la FATEB a été une source de bénédiction pour l’Eglise et la société en formant et en équipant plus de 1000 leaders (hommes et femmes) pour les Eglises et institutions chrétiennes dans les pays africain s suivants: Angola, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Congo-Brazzaville, Congo-Kinshasa, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Conakry, Madagascar, Mali, Niger, Rwanda, Sénégal, Sud Soudan, Uganda, Tchad, Togo et Tunisie.

VISION

Glorifier Dieu en Afrique francophone par la Bonne Nouvelle de Jésus- Christ proclamée et vécue à travers une formation qui  transforme.​

MISSION

Former des personnes qui transformeront des vies et des sociétés par les valeurs evangéliques prêchées, enseignées, et vécues en vue de la participation de tous à la mission de Dieu dans le monde.

VALEURS

  • Fidélité à Dieu et aux Ecritures (Ancien et Nouveau Testaments) dans tout ce que nous faisons (Josué 1 :8 ;  2 Timothée 3 :16).
  • Leadership de service à l’exemple de notre Seigneur Jésus-Christ (Matthieu 20 :28 ; 1 Corinthiens 9 :19).
  • La poursuite de l’excellence académique en toute chose (Esdras 7 : 10 ; 2 Corinthiens 8 :7).
  • Maturité spirituelle (Ephésiens 4 :13 ; 1 Pierre 2 :2 ;  2 Pierre 3 :18).
  • Intégrité morale (Psaumes 15 :15 ; 1 Thessaloniciens 2 :10 ; 1 Timothée 3 :2).
  • Compétence dans le ministère (2 Timothée 4 :1-2).
  • Unité du Corps du Christ dans la diversité des ethnies, des nationalités et des genres (Galates 3 :28 ; Colossiens 3 :11).
  • Culture de la justice et la paix. (Proverbes 11 :18-19 ;  Osée 10 :12 ;  2 Timothée 2 :22 ; Jacques 3 :18).
  • Coopération interdénominationnelle (2 Corinthiens 8 :1-6,16-24). 
  • Passion ardente pour la personne humaine créée à l’image de Dieu (Marc 8 :2 ; Jean 3 :16 ; 1
  • Ethique chrétienne de la famille et du travail (Genèse 1 :28 ; 2 :15 ; Proverbes 18 :9 ; Ephésiens 6 :1-8 ; 2 Thessaloniciens 3 :7-15).
  • Formation de toute la famille (Josué 24